Infarctus, la chance de ma vie

 

Tu te demandes sûrement pourquoi j’ai mis ce titre…

Un infarctus ? Une chance ? Il est pas malade celui-là ?! Il a failli crever et il en redemande !

Laisse moi t’expliquer…

Avant mon Infarctus, je vivais complètement à contresens de la raison. Je ne faisais aucun sport, je fumais comme un malade depuis mes 13 ans, je mangeais trop gras, trop sucré, trop salé, trop en quantité…

Et j’ai atteint les 118kg sur la balance !

Un soir de novembre 2015, l’Infarctus est venu me rappeler à l’ordre. Je me suis vu mourir. Mais finalement, ma fin n’était pas pour cette soirée, et je suis toujours là avec 2 stents en bonus !

Tu vas dire « ouais ok… Le mec il a fait tout ce qu’il ne fallait pas faire, et maintenant il va me dire que ce n’est pas bien de fumer et de trop manger ! ».

Oui, tu as raison de te dire ça.

Il ne faut pas faire n’importe quoi avec son corps, il faut en prendre soin, sinon il te rappelle qu’il n’est pas d’accord, c’est exactement ce qui m’est arrivé.

Mais il n’y a pas que l’aspect physique à prendre en compte. Il y a aussi l’état d’esprit.

Changer mon état d’esprit, c’est ce qui m’a sauvé.

Changer d’état d’esprit, c’est passer du gars qui n’a pas notion de ce qui est important dans sa vie au gars qui met enfin de la valeur sur les petites choses essentielles à son bonheur.

J’ai supprimé tout ce qui me faisait perdre du temps : la télévision, l’oisiveté, la recherche de plaisirs immédiats, les jeux vidéo…

La société est capable de nous donner tout ce qu’il faut pour perdre notre temps.

Avec l’infarctus, j’ai été obligé de tout poser sur la table et d’analyser en profondeur ma façon de vivre, mais aussi et surtout ma façon de penser.

Et ça, c’est quand j’étais au fond du trou que j’ai eu ce déclic.

J’étais toujours en stress, je m’énervais rapidement, sans parfois aucune raison, j’étais impulsif, je me gâchais mes 3 derniers jours de vacances parce que je pensais déjà à la reprise, je gâchais ma vie en attendant de vivre ma vie telle que je la rêvais alors que la vie que j’avais déjà avait déjà beaucoup à m’apporter !

Paradoxalement, je ne mettais rien en place pour que cela se réalise, alors ma vie ne risquait pas de changer ! Au contraire ! Je m’enfonçais dans mon brouhaha mental. J’étais pas satisfait, et cette non satisfaction entretenait mon insatisfaction et ce sentiment d’être une victime.

Peut-être que toi aussi tu es comme ça. Peut-être que toi aussi tu trouves que c’est dur, que tu es une victime de la société, que la vie ne t’a pas fait de cadeaux. Et c’est dur d’en vouloir à la terre entière pour ce que tu n’as pas !

En fait, la solution était devant moi. Juste sous mon nez, mais je ne la voyais pas ! Je dirais même qu’elle était déjà en moi, mais je ne m’en rendais pas compte !

Le bonheur, cette sensation de bien-être, on l’a tous ressenti au moins une fois. Ce bonheur, il ne tient qu’à une chose : ton état d’esprit !

Ton bonheur, tu peux le travailler, tu peux l’amener, même dans des situations compliquées ! Du coup, même si tu es dans un moment difficile, avec cet état d’esprit tu arriveras à garder la tête hors de l’eau.

Le bon état d’esprit pour trouver le bonheur, c’est l’art de vivre l’instant présent, l’art d’avoir de la gratitude pour ce que tu as déjà, c’est l’art de laisser le passé de côté et d’aller de l’avant, c’est l’art d’arrêter d’imaginer 50 futurs possibles, l’art d’arriver à maîtriser ton moulin à penser.

Ca, pour moi ça a été le plus difficile. Encore plus que pour me remettre au sport !

Comme l’athlète s’entraine au sport, il faut arriver à entrainer son mental. C’est un entrainement de l’esprit.

La seule chose qui compte pour moi maintenant, c’est l’instant présent. C’est me rendre compte à quel point j’ai de la chance d’être là où je suis, même si ce n’est pas comme ça que je m’imaginais. Je ne pense plus à demain ni à hier.

La vie est tellement fragile, elle peut s’arrêter d’un instant à l’autre !

On a tendance à penser qu’on a tout le temps devant nous. Mais tout peut s’arrêter en un claquement de doigts ! Quand tu prends conscience de cela, tu vas savourer la vie telle qu’elle est, tu vas prendre le temps de dire aux gens que tu les aime ! N’attends pas demain, car il sera peut-être trop tard !

Apprend à te poser, à respirer, à ressentir la vie qui t’entoure.

Tu sais que tu n’as plus à te plaindre et être impatient. Tu es responsable de ce qu’il t’arrive. Pour que ta vie change, il faut que tu fasses les choses différemment, que tu sortes de ta zone de confort, que tu testes, que tu essayes. Tu vas te planter, mais tu vas apprendre !

Apprends à penser positif ! Rien que la pensée positive peut changer ta vie, le corps et l’esprit sont liés.

Alors oui, l’infarctus m’a fait changer des choses physiquement. Alimentation, sport, hygiène de vie générale, etc. Mais le changement le plus radical a été dans ma tête et dans ma façon d’appréhender la vie.

Alors oui, je remercie mon infarctus de m’avoir brutalisé car sans lui, aujourd’hui, je serais sûrement mort, et peut-être même en étant toujours vivant.

J’espère que cet article t’aura plu, n’hésite pas à me mettre des commentaires pour me partager ton expérience !

Si tu as été victime d’un infarctus ou de tout autre accident de la vie, je t’invite à rejoindre notre groupe Facebook. Nous sommes maintenant une petite communauté à l’écoute les uns des autres, et où tu pourras trouver soutient et compréhension.

Tu peux également t’abonner a la chaîne YouTube de Seconde Chance pour ne pas rater les prochaines vidéos

A bientôt !

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Pin It on Pinterest