Quel gras est bon pour la santé et comment faire les bons choix ?

Ca fait des années qu’on nous répète que le gras est mauvais pour la santé et est à l’origine de nombreuses maladies. Diabolisé depuis bien longtemps, il s’avère que cette psychose liée au gras ne serait pas fondée. Certains régimes comme le régime cétogène vante même les mérites d’une alimentations basée en grande partie sur le gras.

On entend souvent tout et son contraire et on se retrouve vite perdu. Face à vos nombreuses interrogations sur le sujet, je me suis dit qu’il serait peut-être intéressant pour vous qu’on se fasse une ptite mise au point, comme ça, tranquillou.

Alors… C’est parti !

 

Le corps humain a besoin de gras pour fonctionner. C’est grâce, entre autres, au gras qu’il peut se reconstruire et réparer les lésions cellulaires. Les hormones, qui permettent de régler son bon fonctionnement sont faites à partir de gras. La plupart des vitamines sont liposolubles, c’est-à-dire qu’elles ont besoin de gras pour être assimilées. En gros, pas de gras, pas de fonctionnement optimal de la machine...

Moralité : on arrête la chasse au gras !

Dans le monde du gras, il y a différentes sortes de graisses. Certaines sont bonnes et indispensables, d’autres sont néfastes.

Il est indispensable de savoir les reconnaitre si on veut faire les bons choix alimentaires.

Petit tour d’horizon des différents gras que l’on peut retrouver.

Le mauvais gras

Le mauvais gras, c’est tout ce qui n’est pas naturel. Celui-ci concerne en général les graisses raffinées et hydrogénées.

Une huile raffinée est une huile obtenue par des solvants, méthode permettant un excellent rendement. L’huile obtenue n’étant pas bonne à cause des solvants, il faut la désodoriser en la chauffant et la traiter avec une solution chimique de soude, d’acide phosphorique et la décolorer pour lui donner une jolie couleur. L’huile obtenue est alors plus stable et se conserve beaucoup plus longtemps.

Les graisses hydrogénées sont des graisses liquides qui ont subi un traitement pour les rendre solides.

Ce sont les fameux acides gras trans, car transformés.

Ces huiles n’ont aucun intérêt nutritionnel : les acides gras et les vitamines ont été détruits et dénaturés par la chaleur, elles ne nous apportent rien.

Si on les consomme en petite quantité, il n’y a aucun problème. Seulement, ils sont tellement employés par les industriels qu’on les retrouve partout ! On les consomme même très souvent sans s’en rendre compte ! Il suffit de lire la liste des ingrédients sur les étiquettes de tes produits préférés. Si tu trouves la mention « trans », « hydrogéné », « partiellement hydrogéné », « raffiné », tu peux reposer le produit que tu avais dans les mains.

Le bon gras

Quand on parle de bon gras, on parle déjà de qualité de produit. Concernant les huiles, on choisira de préférence des huiles vierges. L’huile vierge, c’est le top de l’huile.

L’huile vierge est obtenue uniquement par des procédés mécaniques. L’huile n’est pas chauffée, ses qualités nutritionnelles et les vitamines sont préservées. L’huile est pure et n’a pas subi de traitement chimique.

Inutile de chercher la mention « première pression à froid » ou « obtenue uniquement par des procédés mécaniques » ; « huile vierge » sous-entend ces termes.

Ici, on a 2 types de gras : les acides gras saturés et les acides gras insaturés.

J’espère que ce petit billet t’aura plu ! N’hésite pas à partager notre article s’il ta plu ou si tu penses qu’il pourrait intéresser quelqu’un, tu peux aussi t’abonner pour ne rien louper des futurs sujets abordés !

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Pin It on Pinterest